En France, une entreprise qui emploie des sans-papiers démantelée

En France, une entreprise qui emploie des sans-papiers démantelée

L’emploi des travailleurs sans-papiers est dans le viseur des autorités françaises. Depuis quelques semaines, plusieurs entreprises et commerces qui emploient des personnes en situation irrégulière sont démantelés et leurs responsables ont été traduits en justice. 

La gendarmerie française a récemment démantelé un vaste réseau d’exploitation de travailleurs sans-papiers au sein d’une entreprise de sécurité privée. Selon le site d’information L’Indépendant, l’enquête sur les activités d’une société de gardiennage non agréée basée à Limoges a révélé des pratiques illégales et une vaste fraude fiscale.

La section de recherche de la gendarmerie a mené une enquête, qui a révélé que l’entreprise a usurpé l’identité d’agents enregistrés pour dissimuler l’emploi de près d’une centaine de travailleurs sans-papiers. En dissimulant ses coûts de main-d’œuvre, l’entreprise a pu réduire considérablement ses dépenses, ce qui lui a conféré un important avantage sur ses concurrents sur le marché.

Faits-divers
Arrêté pour le vol de 100 euros, un Algérien agresse des policiers en Espagne

En profitant de ces pratiques illégales, l’entreprise privée a décroché des contrats rentables dans les régions du Limousin et en Bretagne. L’argent gagné était ensuite transféré via un réseau de prête-noms et de sociétés offshore pour cacher son origine. En plus d’acheter des propriétés et de financer d’autres projets, comme une discothèque, les individus impliqués dans le projet ont utilisé ces activités pour cacher la véritable source de l’argent.

550’000 euros de préjudice financier

Le démantèlement de cette organisation a permis la confiscation d’environ 100’000 euros de comptes bancaires et de plusieurs biens immobiliers. Le préjudice financier estimé s’élève à 550’000 euros, dont 315’000 euros à l’Urssaf.  Les dirigeants de l’entreprise, qui ont des antécédents de pratiques similaires, seront présentés devant la justice très prochainement.

Il faut souligner qu’en France, l’embauche d’un étranger sans titre de séjour et de travail est illégale. Les employeurs contrevenants s’exposent à des sanctions pénales et financières importantes. Outre une amende pouvant atteindre 30’000 euros par travailleur illégal, ils peuvent également être poursuivis pour travail dissimulé.

Récemment, un gérant d’un salon de coiffure de la région de l’Essonne a été condamné par la justice à une forte amende pour avoir employé deux Algériens sans-papiers. Le mis en cause a été condamné à payer plus de 40’000 euros à l’Office français de l’immigration et de l’intégration en tant que « contribution spéciale » et « contribution forfaitaire représentative des frais d’éloignement » de ses deux employés algériens vers leur pays d’origine.

Faits-divers
« Sale immigré » : Dérapage lors d’un quizz musical en France